le pouvoir est une énergie

Nous parlons d’énergie quand nous parlons de la substance énergie lumière qui est sans forme et qui peut prendre toutes les formes, c’est l’énergie qui émane des soleils ou des astres qui nous entourent, c’est le sel des alchimistes, s comme substance, e comme énergie et l comme lumière, c’est ce que nous sommes, car nous sommes le sel de la terre, et c’est ce qui est tout, tout ce qui est .

Cette Lumière planétaire, solaire ou cosmique, quand on la regarde à travers le prisme du mental, se décompose en sept vibrations colorées qu’on appelle les rayons, dont trois majeurs qui sont nommés pouvoir, amour et intelligence, et quatre dits d’attribut qui sont des projections de l’intelligence et sont nommés harmonie, science, idéalisme, et magie. On pourrait aussi bien dire pour ces quatre derniers : art, science, religion et savoir-faire, nous y reviendrons certainement.

Le Pouvoir, dit aussi  » Volonté Pouvoir  » est donc l’énergie du premier rayon, bleu, comme l’Amour dit aussi  » Amour Sagesse  » est l’énergie du deuxième rayon jaune doré et comme l’Intelligence dite aussi  » Intelligence Adaptabilité  » est l’énergie du troisième rayon rose magenta. Ce sont les trois couleurs primaires, et cette lumière se trouve partout, en chacun de nous et tout autour de nous, on les voit ensemble au coucher du soleil comme à son lever dans le bleu azur du ciel, l’or du soleil qui se couche ou se lève et le rose douceur de Nada qui couvre l’horizon, le plus souvent, à ces instants là.

L’énergie est omniprésente, elle est en quantité illimitée et pour celui ou celle à qui elle se révèle, il n’y a plus de crise, il n’y a pas de crise, il n’y en a jamais eu.

Que l’énergie soit !

les saints rois

Certains rois devenus saints n’ont plus besoin de régner pour affirmer leur pouvoir, car déjà en leur temps ils étaient sages au point de ne pas chercher en dehors d’eux-mêmes la raison des échecs de leur politique. Si un sujet volait un pain dans une boulangerie, ils convoquaient leurs ministres et entraient ensemble en méditation pour trouver la cause de l’erreur et la corriger.

On n’a donc pas besoin de régner pour venir en aide à la terre, mais si quelqu’un règne, il peut très bien aussi trouver ici de quoi lui venir en aide, pour regarder en lui-même ce qu’il doit changer pour que ce changement se répande dans tout son être et son monde.

Que chacun se tienne droit dans la lumière et affirme que le changement est en route : voilà le premier changement !