la créativité

Une fois établi dans l’être, on peut se servir de la sphère de l’intelligence, le mental, à des fins créatrices.  Le mental devenant un canal pour la substance énergie lumière sans forme, la pensée devient l’instrument qui donne une forme à cette énergie, et le sentiment devient l’instrument qui produit la cohésion de cette forme et la maintient en manifestation. Nous n’avons, à notre disposition, rien d’autre, et n’avons besoin de rien d’autre, pour produire quoi que ce soit. Marie, le Maître Marie, dit : « La pensée engendre la forme et le sentiment la couleur ». C’est que, une fois que la maison est dessinée sur une feuille de papier par la pensée, le sentiment se décompose en deux choses, le sentiment qui met les rideaux aux fenêtres, et le pur sentiment d’amour ensuite qui maintient la maison en forme tant qu’elle correspond à notre désir.

Et il n’y a rien d’autre! L’univers lui-même à été créé par les Elohim qui sont la pensée de Dieu, et en ont dessiné les plans et produit les formes, et par les Légions d’Anges qui sont le sentiment de Dieu et  qui maintiennent la cohésion du système de formes.

Qu’il s’agisse, donc, de choisir un chemin de vie, de fonder une famille, de construire une maison, une entreprise ou une institution, il suffit d’y penser avec suffisamment d’amour pour y parvenir.  Il s’agit bien de « suffisamment » car il se peut qu’on ait envie d’être riche, si on n’aime pas l’argent, alors on sert deux forces contraires et elles ne mènent à rien. Si, par contre, on agit en pensée et en sentiment avec toute la cohérence qui convient, le sentiment d’amour concentré sur le désir lui donnera la force et la cohésion nécessaires pour qu’il se manifeste.

On appelle ça la science de l’intelligence créatrice. Beaucoup parviennent à leurs fins sans savoir pour autant qu’il s’agit d’une science. Quand on interroge des personnalités de la politique ou du show business, et qu’on leur demande comment ils ont réussi, ils disent tous qu’ils y ont toujours cru, jusqu’au jour où les choses se sont mises en place toutes seules, ou bien où ils ont rencontré les personnes qu’il fallait, etc. C’est ce qu’il faudrait dire aux enfants, plutôt que de leur dire qu’il faudrait qu’ils arrêtent de rêver, ou qu’on ne peut pas changer le monde ou des choses comme ça. Au contraire, il faut rêver avant d’agir, affiner son rêve, y penser chaque jour et lui donner tout l’amour qu’il réclame pour devenir vrai. C’est ce que nous allons faire ici, croire à un monde d’amour, de partage et de coopération, et voir s’il est assez cohérent pour se manifester. On ne risque rien d’essayer, et le monde non plus ne risque rien, car on use de cet amour qui finit toujours par dissoudre et par consumer tout ce qui ne lui est pas semblable.

Harmonie pouvoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *